• Caroline Laurembourle

Le bilan cognitif

Mis à jour : avr. 19

Le bilan permet d'identifier un fonctionnement cognitif global, avec ses faiblesses mais également ses ressources personnelles.

Il permet d'évaluer le niveau de langage, d'abstraction, de compétences visuo-spatiales, la qualité de l'attention et de la concentration, le fonctionnement de la mémoire, la vitesse d'exécution...

Le test permet de détecter d'éventuels troubles de l'apprentissage ou des difficultés d'apprentissage et ainsi proposer certaines clés pour mieux y remédier.

Plutôt que de se centrer sur le chiffre du QI, il s'agit plutôt d'obtenir une cartographie des champs de compétences et de pouvoir, au besoin, s'appuyer sur ces ressources afin d'épanouir les potentialités.



Pourquoi réaliser un bilan ?

Le bilan s’adresse à tous, à partir de 6 ans.

La demande de bilan émane la plupart du temps des parents, de l’adolescent, d’un professeur, d’un soignant (orthophoniste, psychomotricien(ne) , ergothérapeute afin de compléter un diagnostic)… L’objectif du bilan est d’apporter des réponses concernant le fonctionnement cognitif général de l’individu et de proposer des pistes pour mieux appréhender la problématique dépistée. En ce qui concerne le haut potentiel d’un enfant/adolescent/adulte, plus que d’identifier ce haut potentiel, il s’agit surtout d’être attentif à ces profils parfois complexes afin de les accompagner et de les aider à révéler et à s’approprier leurs potentialités. 


L'origine des demandes de bilan est souvent variée :

- des parents inquiets quant à la scolarité de leur enfant,

- un enfant stressé et angoissé par le cadre scolaire,

- une envie de vérifier l'hypothèse d'un haut potentiel,

- des difficultés rencontrées en lecture, écriture, calcul...

- un enfant malhabile rencontrant des difficultés dans les gestes de la vie quotidienne,

- ou tout simplement une envie de mieux connaître ses propres ressources cognitives afin de les développer et en faire des forces.


Qui est habilité à faire passer ce bilan ?

Seuls les psychologues sont autorisés à faire passer le bilan cognitif.


Comment se déroule un bilan cognitif ?

Le bilan cognitif est effectué sur plusieurs séances.

* Un premier entretien avec les parents et l’enfant (60€ TTC) : Lors de cette première rencontre, il s'agit de bien comprendre votre demande et de recueillir toutes les informations nécessaires. Lors de cette anamnèse, je peux être amenée à vous proposer de remplir des questionnaires psychologiques qui seront utiles pour le bilan. Les outils proposés dépendent du profil de l'enfant et de la demande. Ce premier rendez-vous est important car il permet à l'enfant/adolescent de faire connaissance avec moi et d'éviter un trop grand stress lors de la passation du test, prévu lors d'un 2ème rendez-vous. Cela permet également aux parents de me poser toutes les questions au sujet du bilan. 

* Un deuxième rendez-vous qui comprend la passation du test, seul(e) avec la psychologue.

La correction, l’analyse et la rédaction d’un compte-rendu précis et chiffré, avec, le cas échéant, des préconisations scolaires correspondant au profil. (100€ TTC).

* Un troisième rendez-vous qui comprend l’entretien de restitution avec les parents et l’enfant et la remise du compte-rendu écrit. (220€).

La réalisation d'un bilan cognitif nécessite entre 8 à 10h de travail pour le psychologue.

J’utilise le WISC V qui est le test standardisé de référence, lequel permet l’évaluation de l’intelligence des enfants et adolescents de 6 à presque 17 ans. Pour les adolescents plus âgés et les adultes, la WAIS 4 sera utilisée.


Que mesure concrètement le test ?

Le test psychométrique mesure un ensemble de performances à différentes tâches, qui se veulent représentatives de l'intelligence, inspiré du modèle CHC (Cattern-Horn-Cattel).

Ce test donne à voir 5 scores :

L'Indice de Compréhension Verbale (ICV)

L'Indice Visuo-Spatial (IVS)

L'Indice de Raisonnement Fluide (IRF)

L'Indice de Mémoire de Travail (IMT)

L'Indice de Vitesse de Traitement (IVT)

La synthèse de ces cinq indices peut permettre d'obtenir un Quotient Intellectuel Total (QIT).

Le QIT est obtenu par un calcul complexe, standardisé et étalonné. Il arrive fréquemment qu'un écart trop grand entre deux indices ne permette pas d'obtenir de QIT.

C'est pourquoi l'interprétation de ce test par le psychologue est essentielle.


Le WISC V permet également d'obtenir de nombreuses autres indications : Ces indices seront calculés ou non, en fonction de leur pertinence selon la situation, à l'appréciation du psychologue.

- L’IRQ : Permet de dépister des troubles spécifiques en calcul, les difficultés en calcul mental et identifier le raisonnement quantitatif.

- L’IMTA : Permet d’évaluer les capacités d’encodage, de stockage et de manipulation mentale des informations présentées sur un support auditivo-verbal.

- L’INV : Permet une mesure de l’intelligence générale sans sollicitation du langage expressif (enfants souffrant d’un trouble du langage…)

- L’IAG : Est une estimation de l’aptitude générale qui met moins l’accent sur la mémoire de travail et la vitesse de traitement. Cet indice permet d’identifier les forces et faiblesses de l’enfant en comparant l’intelligence générale aux autres fonctions cognitives.

- L’ICC : Renseigne sur les ressources dont dispose l’enfant pour retenir les informations nécessaires à sa compréhension des énoncés, et à partir desquelles il devra déployer un raisonnement pour la résolution de problèmes.


Le WISC V est un outil de mesure performant et standardisé grâce auquel il est possible de mettre en évidence de nombreux mécanismes cognitifs.


Outils complémentaires au bilan :

D'autres éléments qui peuvent être investigués lors du bilan : 

- Le niveau d'anxiété de l'enfant peut impacter les résultats du test, aussi, une échelle de mesure d'anxiété manifeste (R-CMAS) peut être administrée,

- Les fonctions exécutives* :

Le bilan cognitif permet, avec les éléments recueillis lors de l'anamnèse et les observations cliniques d'investiguer les fonctions exécutives, lesquelles sont étroitement liées à toutes les autres fonctions cognitives. D'autres tests peuvent être proposés pour affiner le diagnostic en cas de fragilité d'une de ces fonctions exécutives.

*Que sont les fonctions exécutives ?

Les fonctions exécutives sont des fonctions cognitives complexes qui contrôlent et régulent l'ensemble du fonctionnement mental. 

Les principales fonctions exécutives sont les suivantes :

- La mémoire de travail

- La flexibilité cognitive

- L'inhibition (gestion des réponses impulsives)

- L'attention.

Elles sont reliées à toutes les autres fonctions mentales et leur permettent d'être efficaces.

Grâce à leur coordination, des fonctions essentielles telles que les fonctions linguitisques, spatiales, praxiques, la mémoire à long terme, etc., mais encore les fonctions émotionnelles sont efficientes.

Lorsqu'il apparaît que l'enfant/ado a du mal à retenir des informations à court terme, à organiser son travail, à réguler ses émotions, à s'adapter aux changements, etc., il est primordial d'investiguer la question des fonctions exécutives, lesquelles peuvent impacter la vie quotidienne. (Voir l'article consacré aux fonctions exécutives sur le blog : https://www.bilan-psy-paris.fr/fil-d-actualite/les-fonctions-ex%C3%A9cutives ).

Quand certaines fonctions exécutives sont repérées comme étant déficitaires ou fragiles, une remédiation cognitive peut être proposée afin de renforcer la fonction exécutive défaillante.

- Le sentiment d'efficacité scolaire perçue par l'enfant :

Il désigne les croyances de l'enfant/adolescent sur sa capacité d’atteindre des buts ou de faire face à différentes situations. Ce sentiment constitue un déterminant important de la motivation à agir et de la persévérance vers des buts car le niveau d’effort investi est en fonction des résultats attendus. Le sentiment d’efficacité personnelle influence les accomplissements et le bien-être de plusieurs façons,


- La régulation émotionnelle de l'enfant/adolescent,


- L'estime de soi de l'enfant/adolescent...


--> Les échelles ou questionnaires qui seront administrés afin de compléter le WISC V dépendent de la demande et du profil de l'enfant/adolescent. C'est pourquoi un premier rendez-vous d'anamnèse est toujours proposé avant d'entamer le bilan.


contact

2 adresses :

4 Cité Leroy

et

343 rue des Pyrénées,

75020 Paris.

06 66 63 07 09

Paiement

en plusieurs fois possible

Se rendre au cabinet :  

M11 Jourdain

M3 Gambetta

M2 Ménilmontant

M3B Pelleport

Bus 26, l'Ermitage

N° ADELI : 75 93 7039 8

N° SIRET : 842 595 241 00014

© 2018  - www.jimagein.com

Me contacter